Haïku divers. Version imprimable

De plus en plus blanc
le sapin ploie et gémit
comme un petit vieux
***
Il a tant neigé
et maintenant le brouillard
je ferme les yeux
***
Sur le chemin blanc
des traces de sanglier
mon ombre grelotte

De tout et de rien. Version imprimable

J'ai mangé mon pain
un peu pour mon estomac
le reste aux oiseaux

***

C'est les sports d'hiver
la montagne a enfilé
son kimono blanc

***

Il y a le tout
comprenant mille parties
et moi, dans tout ça?

Peinture fraîche Version imprimable

Un brin de muguet?
→ plus

Flashes sur le temps qui passe. Version imprimable

Tartine à la main
→ plus

Tout s'en va... ou presque. Version imprimable

Les oiseaux partis
le ciel devient bien trop grand
pour un moucheron

*

Il a tant neigé
le chemin a disparu
reste le panneau

"Chaïkus" Version imprimable

Après un festin
pour paresser au soleil
faut-il être un chat?

*

Sur la page blanche
quatre traits à l'encre rouge
la griffe du chat

*

Elle m'a quitté
un ronron pour réconfort
les chats: grains d'amour

Kissing in the rain, baisers mouillés. Version imprimable

L'eau tombe serrée
deux amants sont dans la rue
sous un parapluie

Cris écrits Version imprimable

Dans la nuit d’hiver
le renard glapit au loin
et mes os se glacent
*
Ailes déployées
un héron hue et se pose
m’avez-vous bien vu?
*
Au milieu du parc
un jars accourt et criaille
gare à vos mollets!