Jardin d'hiver. Version imprimable

Mon jardin, cet hiver,
Était un lieu désert,

Tout recouvert de neige,
Comme pris dans un piège.

La bêche et le râteau,
La fourche et le cordeau
Devenus inutiles
Bien rangés et tranquilles.

Un incongru corbeau
Parfois se trouvait beau
À survoler la place
Toute blanche de glace.

Puis la neige a fondu.
Le corbeau s'est pendu,
Jaloux de l'hirondelle
Qu'on attend, qu'on appelle...

Qu'on lui trouve plus belle.

Le temps. Version imprimable

Des tubes de verre dans le vent.
Une fontaine qui chantonne.
Des nuages de passage.

Des bribes de temps s'entrechoquent dans le vent.
Le temps s'écoule comme l'eau.
Le temps fuit comme nues.

Léger comme la feuille dans l'alizé.
Léger comme un souffle de brume.
Insaisissable comme un sourire.

Cruel comme la mort.

Abandon. Version imprimable

Un chêne centenaire.
Une maison vide.
Des toiles d'araignées.
Des souvenirs fanés.
Les hirondelles parties
ne reviendront plus.

Fleurs de mer. Version imprimable

Les goélands tracent des sillons dans le ciel
laboureurs infatigables
useurs de vent.

Ils sèment d'invisibles graines d'arabesques
d'où jailliront à leur insu
des fleurs de mer.

Emoi. Version imprimable

Tempête
ouragan
déluge
tremblement de terre
glissement de terrain.
Emoi!
Et moi, tremblements de ma main
qui glisse sur tes reins...

Plagiat de Prévert: comment peindre l'océan. Version imprimable

Pour peindre l'océan.
Trois tubes de peinture à l'huile suffiront.
Un vert, un bleu et un blanc.
Placez votre toile sur le chevalet
et votre chevalet sur la plage à marée basse.
Étalez vite une large bande bleue en haut
puis une blanche et enfin une verte
et sans attendre
posez votre tableau
au sol.
Regagnez le haut de la plage
votre chevalet sous le bras
et attendez la marée haute.
Si l'océan ne vous rend pas votre tableau
il faudra recommencer à la prochaine marée.
Sinon
c'est que ce tableau lui plaît.
Sans le regarder
baissez-vous
prenez-le
emballez-le
et rentrez chez vous.
Cassez une vitre de votre fenêtre
placez le chevalet devant
posez le tableau
ôtez délicatement l'emballage.
Regardez-le intensément
n'ôtez pas les grains de sable
ni les petits bouts de varech
apprenez-le par cœur.
Puis fermez les yeux
mettez les mains en cloche sur vos oreilles.
Si de l'eau salée coule de vos yeux
c'est que le tableau est réussi.
Prenez une de vos larmes
mettez votre nom dans un coin du tableau.
Retournez à la plage
jetez votre tableau dans l'eau.
Si l'océan le garde
pleurez une seconde fois
et retournez devant votre fenêtre.
Maintenant enfin
vous pouvez être fier de vous et sourire sourire.

Noël en silence de toi. Version imprimable

Salon
demi-jour
silence de toi.

Tic-tac de l'horloge
le temps, le souffle et la bougie:
l'âme veille.

Et ton sourire embrasse la maison.
Toi
  qui dors là-bas, au cimetière.
Ma fille.

La statue dans le parc. Version imprimable

Parc vide ou parc plein.
Par tous les temps, par tous les jours.
La statue de marbre blanc sourit aux enfants et aux moineaux.
Les oiseaux chient dessus.
Et ça fait rire les enfants.